Devenir Américain (nationalité américaine): le pour / le contre

Publié le par Sahvanna


J'ai trouvé cet article très intéressant, et je le met ici...
Il me reste 2.5 ans avant de faire ma demande de nationalité... Mais pour tous les pour je le ferai !


Les avantages de devenir Américain
  • Si vous êtes Français, vous ne perdez pas la nationalité française car la France admet que ses ressortissants aient une autre nationalité.
    Il est peut-être utile, sait-on jamais, d'avoir deux passeports.
    Étant Américain, vous pouvez, bien sûr, voter et accéder à certains emplois gouvernementaux.
    Cela peut aussi permettre à vos enfants ou conjoint, d'obtenir plus facilement une carte verte, s'ils le désirent.
    Si vous avez envie de changer de nom, cela devient possible en adoptant la nationalité américaine et c'est tout à fait légal (mais ce nouveau nom n'est pas reconnu par la France).
  • Étant Américain vous n'êtes pas soumis à la loi sur les successions "TAMRA" et c'est très important.
    En effet, si vous êtes Américain, vous héritez, sauf disposition testamentaire contraire du défunt, de la totalité des biens de votre conjoint sans payer le moindre impôt.
    Si vous n'êtes pas "American Citizen", vous paierez des impôts de succession très lourds (ils peuvent aller jusqu'à 55%).
  • Si vous êtes Résident américain ou Américain, vous devrez déclarer les successions pour tous les biens dont vous héritez n'importe où dans le monde.
    Ce qui ne signifie pas forcément que vous devrez payer des impôts supplémentaires. Mais si vous n'êtes que résident, vous n'aurez pas droit à la "Marital Deduction" en cas de décès de votre conjoint (voir notre article sur les
    successions).
  • Avec la vague déferlante anti-immigrés, le Congrès a voté une nouvelle loi en 96 où il supprime pratiquement toutes les aides sociales à tous ceux qui ne seraient pas Américains.
    Donc si vous restez Résident Permanent et s'il vous arrive des ennuis, vous n'aurez pas droit au SSI (Suplemental Security Income), aux "food stamps",...
  • Si vous désirez vivre ailleurs qu'aux U.S. ou simplement être plus de 180 jours cumulables par an en dehors des U.S. et conserver le droit de résider et travailler aux U.S. vous devez être "citizen".
    Avec la carte verte seulement, si vous n'êtes plus résident, vous perdez tous vos droits si vous ne prenez pas certaines précautions. Voir notre article sur
    garder sa carte verte
  • Enfin dernier point, ne plus jamais avoir affaire avec l'I.N.S. est en soi, nous semble t-il, une bonne affaire !
Les inconvénients d'être Américain
  • C'est définitif (ou presque).
  • La loi américaine vous oblige à payer des impôts sur tout ce que vous gagnez dans le monde.
    Avec les pays, comme la France, qui ont une convention fiscale avec les U.S. vous ne paierez pas deux fois l'impôt mais si les U.S. vous taxent davantage que la France (oui, c'est possible), vous devrez payer la différence aux U.S.
    Par exemple certains revenus en France, comme les assurances-vie, peuvent être exonérés d'impôt et ne le sont pas aux U.S.
    Une petite remarque: en tant que résident vous obéissez à la même loi.
  • Avec une carte verte, si vous décidez de vivre ailleurs, vous devez la rendre et les États Unis, dans ce cas, vous ignorent.
    Vous n'avez plus de comptes à leur rendre.
    Cependant une nouvelle loi fiscale de 96, vous oblige à rendre des comptes aux U.S. si vous avez eu plus de $100 000 d'impôts dans les 2 années qui précèdent votre départ.
    Pour nous Français, il n'y a pas l'inconvénient de perdre la nationalité française puisque la France admet la double nationalité. Mais si vous n'êtes pas Français, il y se peut que vous perdiez votre nationalité d'origine.
    Renseignez-vous auprès de votre consulat.
Devenir citoyen des Etats-Unis
  • il est nécessaire que vous ayez votre Carte Verte depuis 5 ans ou 3 ans si vous l'avez obtenue par mariage avec un(e) citoyen américain. On peut déposer son dossier 90 jours avant la fin de cette période.
    Il faut avoir résidé physiquement aux U.S. au moins la moitié de ce temps.
    Il faut aussi que votre statut de "resident" ait été maintenu durant toute cette période soit de 5 ans soit de 3 ans.

     

  • On ne peut pas être absent des US plus d'un an.
    Si vous êtes absent plus de 6 mois et moins d'un an, il vous faudra prouver que vous n'avez pas abandonné votre statut de "resident" .
    Par exemple, pendant les 3 premières années, vous avez été physiquement présent pendant 25 mois. Puis la 4eme année, vous avez passe 2 fois 3 mois. Vous en êtes à 31 mois. Ensuite, vous êtes parti travailler en France mais votre famille est restée aux US et vous y êtes revenu plusieurs fois par an. Vous y avez, bien sûr, payé vos impôts.
    Vous remplissez les conditions puisque vous êtes resté physiquement plus de 30 mois aux US, que vous n'avez pas abandonné votre statut de résident et que vous n'êtes jamais resté plus d'un an sans passer la frontière.

    La notion de résidence est complexe mais en gros, il faut avoir son foyer fiscal et légal aux U.S.
    Si, par exemple, vous devez aller travailler à l'étranger pour une société américaine, vous devez avoir auparavant la permission de l'I.N.S. pour conserver vos droits à résidence et les choses se compliquent sévèrement. Il faut être très prudent.
  • Il faut aussi être resté plus de 3 mois dans le même Etat.
  • Vous devez aussi être une personne de "good moral character", croire et adopter les principes de la Constitution américaine, parler et écrire l'anglais(à peu près), comprendre l'histoire de l'Amérique et aimer ce pays.

    Vous trouverez tous les renseignements pratiques et les détails à
    http://www.uscis.gov/citizenship

Publié dans Carte verte

Commenter cet article

peaudane in NY 22/08/2008

Merci pour toutes ces informations ;-))) pas du tout tentée par la citizen américaine, d'autant que j'ai un fils de bientôt 15 ans :-(((

Pierre-A 16/10/2008

Merci pour les renseignements, ça donne quand même envie... reste à me trouver une Américaine.